Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 14:50

Il pleurait toutes les ondes de son corps chaud et vibrant. Il ne pouvait se retenir tant la peine fut écrasante. Son "om" sacré retentissait depuis maintenant 3h36 et personne ne se sentit plus seul que lui à cet instant. Sa femme ne disait mot, elle n'avait, à vrai dire, jamais parlé.

Elle avait bien réagit une fois, juste avant leur "vraie" rencontre. Notre héros pleurant était à cet époque jeune et fier, il travaillait comme cela lui avait été appris par son créateur et sentait l'honneur envahir son domaine chaque fois qu'il prononçait cette douce et interpellante interjection : "Ting".

Il n'hésitait pas à le crier avec toujours plus de dédain pour appeler sa "futur" douce au jeux de regard, Bluesky (tel était son nom) l'avait remarqué depuis son arrivée et souhaiter l'épouser dès lors. Elle semblait douce mais solide, jeune et fertile, se suffisant à elle-même. Elle jetait un regard froid à chaque conquête et ne disait mot, établissant son travail comme une vendeuse de plaisir. Lui-même voyait toutes ces histoires finir en queue de poisson et avait pris confiance avec le temps. Il savait qu'il serait le prochain un jour et cela ne loupa pas. C'est ce jour là qu'elle cria, elle éructa toute sa puissance dans la gueule d'un énième amant qui n'avait pas été le bienvenu dans sa double fente, il mourut dans une fumée poussiéreuse et fut jeté dans l'oubli. Ce jour là, Blue déménagea.

Ils furent enfin connectés, se tenant la main à longueur de journée sous leurs caresses incessantes, la pénétration était continue et le bonheur double. Il était son 26e amant, elle avait subit 12€ d'opération, ils vivaient dans un coeur orné de bleu profond.

Seulement voila, il la battait aussi. Après un mois de vie commune et de sexe intense, il ne traînait qu'en caleçon (le blanc à petit point rouge), ne branlait plus rien, se bourrait la gueule comme un coin et ronflait grave la nuit. Fidèle à elle même, sa femme ne disait rien et l'aimait tout de même se laissant aller à des séances de sexe toujours plus violentes où son homme ne pensait qu'à dominer et étrangler. Le poids de son ventre flasque et rond, la sueur, le gras s'épanchaient sur notre belle qui supportait du mieux qu'elle pouvait ces aller-retours incessants. Beaucoup d'enfants étaient nées de leur communion et cela les amena à la faute de trop.

C'est un évènement qui les toucha particulièrement, au point de stopper Blue dans sa dégringolade perverse.

 

"Oh alors c'est comme ça, tu veux pas arrêter de pleurer ?! Tu veux me rendre folle ?!!!"

Elle prit le bébé par une jambe, le secoua en le lorgnant d'une oeil maudit et ridé, puis le jeta dans le four à micro-onde.

"30 secondes te feront du bien saloperie"

 

Blue sentait que ça bougeait cette fois ci (vous aurez bien compris que dans le monde des micro-ondes, c'est le père qui donne naissance), il eu peur mais ne pouvant rien faire, jeta un regard désolé à sa femme. De la fumée, des lambeaux organiques, du liquide rouge. Cet enfant était monstrueux, mais pire que tout, il bougeait, pleurait sans cesse et écrasa la pression dans l'air d'une vigueur ahurissante.

 

"C'est bon ? T'as compris qu'est-qui se passe si t'embêtes mamie Pauline ?

 

Le bébé ayant triplé en taille et en ride, avait la tête d'un vieillard de 68 ans qui n'aurait plus de cou mais énormément de muscle. Après être sorti de Blue par ses propres moyens il se jeta sur mamie Pauline et lui bouffa une partie de la jambe avant de se mettre à  frapper sans cesse sur sa tête jusqu'à ce que le visage de la vieille soit renfoncé écrasant alors le cerveau qui jaillissait par ses oreilles arrachées. Il s'épuisa et regarda le four micro onde d'un air pervers, ouvrant la bouche pour respirer d'un souffle rauque semblant exprimer "Encore".

 

Et Blue passa à la moulinette.

 

Son "fils" semblant y trouver un malin plaisir, mit Blue en marche pour ressentir plus de vibration s'accorder à son va-et-vient. En gros, cela ressemblait à Elephant man essayant de tourner un film porno avec un micro-onde en marche.

Pas de temps à perdre cependant, Blue Junior (on va l'appeler comme ça), doté maintenant d'un sens de l'électrolocalisation, parti faire la cour à des ornithorynques femelles dans le zoo du coin. Son sexe ayant pris une forme des plus approximatives, son instinct l'avait simplement envoyé vers le fourreau adéquate à son épée organique. C'était triste de voir tant de platypus dansant dans la décadence la plus totales devant les enfants de CP en pleine sortie éducative. Seulement voila, l'amour traîne un peu trop par ici et Blue junior tomba amoureux d'une ornithorynque  à forte poirtrine qui elle ne sortait qu'avec des bébés humains déformés et violents. On peut dire que notre nouveau né était plus que précoce et que de ce fait, la chance lui souriait. Ils ont couché  jusqu'à être trouvé par les flics du coin qui se reposaient dans le bistrot du coin. Cependant, l'usine nucléaire du coin poussa les officiers à finalement violer Blue junior dans une fabrique de pince à linge en métal du coin avant de l'enfermer, laissant notre ornithorynque veuve mais enceinte d'un......De..............Enfin de quelque chose d'informel.

 

Blue ne parla plus pendant 1h, puis, comme un Tsunami emporte une Indonésie, il pleura. c'est ici que l'on retrouve notre héros désenchanté. Il en est à 3h36 de tournage à vide et il décide de reprendre sa vie en main. il ne battra plus sa femme, arrêtera l'alcool et restera humble jusqu'à la décharge publique. Cette douleur, il a voulu l'immortaliser par un tatouage : une licorne rose.

Il avait déjà rêvé, lors des nuits imbibées d'alcool de cette licorne, elle nageait dans les étoiles et semblait lui foncer dessus avec une force démentielle, et c'est quand la corne atteignait le bouton "stop" que Blue se réveillait, en sueur et les yeux humides. Il la voyait comme une douleur nécessaire à la balance de la vie. Foncer ou se faire foncer dessus.

Tout son être change. Sa manière d'aborder les problèmes quotidiens prend une allure marginale. Lui qui était vu comme l'enculé de base par toute la cuisine recoiffe son état d'esprit d'une vert nature et d'un sigle de liberté. On pourrait le confondre avec un gros fils de pute, mais on ne dit rien.

 

"Faire l'amour à sa femme sans boire une goutte d'alcool, ok, c'est difficile au début. Après tu cherches, tu expérimentes, tu découvres un peu ton corps quoi. Non mais sans avoir honte de le dire, je me retrouve comme à mes 14 ans. Genre un exemple, en fait, tu prends ta femme par la taille, tu la soulèves le plus haut possible, et là....Tu la relâches sur ton sexe oui. Alors au début tu te déboîtes le membre, tu ne sais pas viser correctement et tu pleures ta mère quoi. Mais après concentration, tu maîtrises enfin le sujet et quand tu cries d'orgasmes en prononcant des ordres : "penche ton bassin à 27° !!!!" "fais une toupille juste avant d'atterrir" "REMONTE GRACE A LA PRESSION DE LA CYPRINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" (comme une fusée), là.... Tu l'aimes ta femme. La dernière fois on en a fait 10 d'affilé *new record*. Ça ressemble aux vieux films hollywodiens d'après guerre tu sais......Ah....t'es occupé...Ok papi, à demain !"

 

Il raccroche le combiné et éclate d'un rire déployé devant la réussite, devant SA réussite. Sa vie, il en avait prit le contrôle, enfin. Blue voit sa victoire comme une guerre rondement menée, il sait attaquer par tous les fronts de manière rapide, tel un éclair, tel un char d'assaut. Il multiplie les joies et sent un air nouveau pénétrer son corps, il salue le soleil d'un geste droit et dur de la main. Il reste comme ça 10 minutes et s'endort dans cette même position. Sa vision se mue et rapidement il voit sa main se transformer en sexe et le soleil en chiotte de bar, le compteur indique clairement que son score est faible alors il force sa vessie et un jet encore plus dévastateur éclate le chiotte qui valdingue en million d'éclats.

 

Il doit se réveiller mais au lieu de ça, il veux bouger la main et sent l'espace restreint, autant que sa vision. La lucidité le gagne et il décide qu'il est trop tôt pour se réveiller. Son premier réflexe ? Trouver une femme à qui faire tout ce qu'on a jamais osé faire en vrai, la violer, la frapper, la traîner par terre et lui faire un deepthroat. Impossible. Il se rabat alors sur le chiotte explosé et s'imagine le reconstituer tel un programme informatique, il change chaque particule en chiffre, se prend pour un programmateur du sexe et à chaque coup de rein il reconstitue le chiotte. Le travail étant fini, il sourit et se rend alors compte que maintenant qu'il a acquit la compétence "programmateur" il peut pirater les meilleurs films pornos du monde et cherche donc le film ultime, sauf qu'il a un site à finir pour un client et après c'est Lan chez Edouard, les lunettes lui en tombent :

 

"Mes lunettes !!!!!!!!!!

- Ne t'inquiètes pas jeune boutonneux, heureusement, grâce à mon 3e sein j'ai pu les rattraper à temps.

- Merci madame, je vous aime, se marit-on ?

- Nous sommes dans un rêve donc pourquoi pas !

- C'est le jour le pl"

 

Il se réveille.

 

Enfin. Sa femme tient toujours son sexe et il sourit. Il est heureux le Blue, Son cadre-coeur de bleu entouré contient maintenant une nouvelle figure. Ils sont tous dans les décombres de l'immeuble à côté d'un crâne de gamine qui tenait sa peluche de lapin rose. Heureusement (et avec beaucoup de chance on est d'accord), le courant était toujours intact entre Blue et sa femme (la prise). le lapin s"était retrouvé coincé dans l'antre de notre héros et était ressorti de lui-même grâce à son nouveau sexe mobile à tête chercheuse.

La bite du lapin peut réfléchir d'elle même maintenant. Elle a vu, voit et verra. Il sorti des décombres et débrancha son père de sa mère. Les tua pour leur éviter de subir ce futur si incertain.

 

C'est cette usine nucléaire qui lui expliqua d'elle même qu'elle se devait d'exploser pour le bien du monde. Ils eurent une longue discussion et tout sembla finalement normal. Cette usine avait vu les dégâts de l'homme sur son environnement et par malice elle en rajouta une dernière couche pour permettre à la nature de reprendre son droit. Elle était blessée à vie mais se trouvait toujours belle, elle fit un pas de danse et invita le lapin à la suivre dans un ballet éternel. Elle demanda au lapin de confectionner un écriteau pour fêter la fin de leur vie qu'ils mettraient en oeuvre dans un long saut jusqu'au centre de la terre. Voici ce qu'on retrouva 1013 ans plus tard dans un champs de poussière :

 

"Usage de cette terre interdite sans l'autorisation de la nature elle-même, merci de supprimer l'homme. Retrouvez la terre quand vous saurez vous en servir. merci."

 

Tchernobil2

Partager cet article

Repost 0
Published by Mavieestgreat
commenter cet article

commentaires

Albert Fish 12/02/2011 14:17



ouais c'est pas mal, je me suis masturbé à un moment



Albert Fish 12/02/2011 14:10



Bon je vais faire l'effort alors



Albert Fish 10/02/2011 00:57



too long; didnt read



Mavieestgreat 10/02/2011 16:40



C'ets con, t'aurais aimé.



m-ray 20/01/2011 18:21



tl;dr


PS: u mad



Mavieestgreat 21/01/2011 13:15



How can you say i'm mad if you did not read ?



Morgane 16/01/2011 15:02



moi aussi. La prochaine baby



Présentation

  • : Ma vie est great
  • Ma vie est great
  • : Espace personnel n'ayant d'autre but que le vide et l'anéantissement de tout intérêt pour quoi que ce soit sinon moi, et toi jeune femme perdue dans la brousse de la vie moderne. Sinon je raconte des choses plus ou moins intéressantes selon mon humeur.
  • Contact

Recherche

Important

Catégories